Extension du service de police intercommunale sur plusieurs communes de la CARPF (Val d’Oise et Seine-et-Marne)

Le jeudi 22 novembre 2018, la communauté d’agglomération Roissy Pays de France a signé une convention de coordination entre sa police municipale à caractère intercommunal, la Gendarmerie Nationale et la Police Nationale.

 

En 2002, Roissy innovait en créant la première police municipale à caractère intercommunal. 16 années plus tard, le nombre de polices intercommunales n'a cessé de croître sur le plan national. Aujourd'hui et pour la première fois en France, la police municipale à caractère intercommunal de la communauté d’agglomération interviendra au niveau interdépartemental. Le principe de solidarité qui était au cœur du projet en 2002 est à nouveau au centre en 2018 et permet l'élaboration d'un schéma de sécurité cohérent au sein de territoires divers.

En application de la convention et en accord avec le président de la communauté d’agglomération, le préfet du Val-d’Oise, la préfète de Seine-et-Marne (représentée par le sous-préfet de Seine-et-Marne) et le vice-président délégué à la sécurité, sûreté et vidéo protection ont convenu de renforcer la coopération opérationnelle entre la police municipale intercommunale et les forces de sécurité de l’État. L’intérêt de cette convention est de mutualiser les compétences des agents et d’améliorer la circulation de l’information entre eux.

Les policiers municipaux se déploieront désormais sur 9 nouvelles communes et viendront en appui des forces de sécurité de l'État afin d'assurer la tranquillité publique des habitants.
Au total, 21 communes sont concernées par leur service :

Bouqueval, Bonneuil-en-France, Chennevières-lès-Louvres, Dammartin-en-Goële, Epiais-lès-Louvres, Fontenay-en-Parisis, Le Mesnil-Amelot, Le Mesnil-Aubry, Le Plessis-Gassot, Le Thillay, Longperrier, Louvres, Marly-la-Ville, Mauregard, Mitry-Mory, Moussy-le-Neuf, Puiseux-en-France, Roissy-en-France, Survilliers, Vémars et Villeron.