Présentation de l’avancée du SCOT aux maires des 42 communes

Le Président Patrick Renaud, et Annie Peronnet, vice-présidente déléguée à l’aménagement du territoire, avaient convié vendredi 7 juillet à 10h, au siège de Roissy-en-France, les 42 maires des communes membres de l’Agglomération pour leur présenter l’état d’avancement du SCOT. La quasi-totalité des communes était représentée.

La Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France a démarré un SCOT, Schéma de COhérence Territoriale, dossier capital pour l’avenir de son territoire. Il porte une volonté politique forte : renforcer l’attractivité du territoire de Roissy Pays de France, tant sur le plan économique qu’en matière de cadre de vie et d’environnement. Il permet de mettre en perspective l’ensemble des objectifs visés et de les mettre en cohérence en les envisageant sur un territoire élargi, en mutualisant les possibilités offertes à l’échelle du territoire global.

Le SCOT est un document de planification « multi thématique » mais surtout un document qui traduit une vision commune et partagée du territoire d’ici à 15/20 ans. La CA Roissy Pays de France est forte de la diversité de communes urbaines, péri-urbaines et rurales. L’enjeu majeur est de forger une identité commune tout en respectant les identités individuelles.

Le Président Patrick Renaud a remercié les élus de s’être déplacés aussi nombreux pour ce dossier qui est déterminant pour l’avenir de la CA et de ses 42 communes membres. Il l’a rappelé à plusieurs reprises, « L’enjeu du SCOT est de faire émerger une identité commune à l’ensemble du territoire. L’objectif est de le faire approuver dans les meilleures conditions avant la fin du mandat en 2020. D’ici là, il faudra que les 42 communes poursuivent leur investissement dans le dossier. »

Le travail sur le SCOT a commencé début 2017. Les procédures sont multiples, complexes et longues mais cela n’empêchera pas la Communauté d’Agglomération de rendre compte régulièrement de l’avancée des études et des résultats. La concertation sera menée tout au long du processus. Les 42 communes, les 350 000 habitants, les partenaires et les voisins pourront s’exprimer lors des phases de concertation, dont les modalités restent encore à définir.

Retrouvez une présentation complète du SCOT dans le quatrième numéro de Com'Agglo.