Mobilisation ligne 17 du métro automatique

© Société du Grand Paris

Depuis plusieurs mois l’inquiétude était croissante pour les élus du territoire depuis les rumeurs indiquant la remise en cause par le Gouvernement de la Ligne 17. La mobilisation s’est organisée au cours des mois d’octobre et novembre 2017. L’arbitrage final par le Président de la République, maintes fois reporté, devrait intervenir prochainement. Les élus restent néanmoins vigilants.

Où en sommes-nous ?

# 16 février 2018 : Des élus de la Communauté d'Agglomération Roissy Pays de France ont été conviés et ont assisté à la réunion organisée par la Ministre des Transports Elisabeth Borne. Pas d'annonce sur le calendrier définitif de la Ligne 17. Les élus communautaires restent vigilants et mobilisés sur le dossier !

# 26 janvier 2018 : Le Premier ministre a reçu une centaine d’élus franciliens pour discuter de l’avenir du Grand Paris express. Il a alors confirmé que le réseau serait réalisé dans son intégralité, reste à décider du calendrier.

Rappel des faits, point par point, date par date :

La mise en service des lignes 16 et 17 était prévue pour 2024 et le projet reconnu d’utilité publique en février 2017 par décret du Premier ministre. Ces nouvelles lignes de transport constituent un enjeu majeur pour l’amélioration de la mobilité des habitants du territoire, des entreprises locales et du développement des projets économiques. Elles ont notamment constitué un argument fort dans la défense du dossier de candidature des JO de Paris en 2024.

L’enjeu dépasse les limites territoriales de Roissy Pays de France, c’est pourquoi, l’Association des Collectivités du Grand Roissy qui représente 73 communes du 77, 93 et 95, s’est engagée dans la mobilisation, avec comme chef de file, Patrick RENAUD qui en est également le Président.

Le 12 octobre dernier, une délégation d’élus a été reçue à Matignon par le Conseiller technique Transports du Président de la République et du Premier ministre. N’ayant pas obtenu les garanties suffisantes sur le respect du tracé et des délais des lignes 16 et 17, Patrick RENAUD avait demandé une entrevue avec le Premier ministre.

Le 24 octobre, aucune réponse n’avait encore été reçue, il a donc été décidé de manifester à nouveau près de Matignon le 25 octobre.

Le 23 novembre, les élus et acteurs économiques du Grand Roissy sont dans les gares du territoire du Grand Roissy afin de défendre les futures lignes 16 et 17 du métro Grand Paris Express. Ils sont présents depuis 6h30 pour rencontrer les usagers, distribuer des flyers et faire signer une pétition.

Depuis plusieurs mois, les élus et acteurs économiques du Grand Roissy attendent un entretien avec un représentant du gouvernement. Ils ont donc pris la décision de se mobiliser dans les gares du territoire, auprès des usagers du RER B et D ainsi que des lignes K et H, le jeudi 23 novembre dès 6h30, dans le but de défendre la nécessité de construire les futures lignes 16 et 17 du Grand Paris Express pour les habitants du territoire. Cette mobilisation permet de distribuer des flyers présentant la pétition en ligne et de faire signer une pétition papier.

Plusieurs actions ont également été engagées : une pétition a été mise en ligne sur Change.org, des pétitions papiers ont été installées dans les mairies et les équipements intercommunaux. Le 23 novembre, les élus sont venus à la rencontre des usagers dans les gares pour leur expliquer le projet et faire signer la pétition.

L’arbitrage final par le Président de la République, maintes fois reporté, devrait intervenir prochainement. Les élus, qui entendent les demandes des usagers sur la mise à niveau des infrastructures existantes (lignes D et B...) défendent également auprès des autorités, le projet du barreau de Gonesse, et la poursuite du T5 jusqu’au Bourget.

Zoom Ligne 17 

 La ligne 17 du Grand Paris Express doit être mise en service jusqu’aux nouvelles gares du Triangle de Gonesse et Roissy CDG à l’horizon 2024, et du Mesnil-Amelot à l’horizon 2030. Elle constitue le projet névralgique de désenclavement du Grand Roissy. Depuis plus de quatre ans, l’ensemble des politiques de mobilités, de développement économique et résidentiel sont centrées autour des gares avec l’amélioration de l'accès des populations à l'emploi, la diminution des inégalités territoriales en favorisant les déplacements vers la capitale, les aéroports et les pôles économiques, et la contribution à la transition écologique en facilitant le report modal des déplacements.

Enfin, la ligne 17 figure dans le dossier de candidature de Paris 2024 qui a déterminé comme objectif d’assurer un transport rapide, fiable et sécurisé. Cette ligne est indispensable car elle permettra aux passagers arrivant à l’aéroport de Roissy CDG de se rendre sans rupture de charge au village olympique à Saint-Denis, au village des médias au Bourget et aux différents sites olympiques et paralympiques.

ACGR

 L’Association des Collectivités du Grand Roissy (ACGR) a été créée en 2011, dans le sillage des réflexions sur le Grand Paris afin de réunir l’ensemble des collectivités sous une représentation unique pour mieux défendre leurs enjeux et leur vision dans ces débats. En 2013, les élus s’étaient déjà mobilisés pour l’obtention de la Ligne 17 du Grand Paris Express. En 2017 l’ACGR représente environ 820 000 habitants et regroupe près de 80 collectivités : 3 départements (Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis et Val d’Oise), 3 intercommunalités et leurs communes (42 communes de la CA Roissy Pays de France, 20 communes de la CC Plaines et Monts de France, 8 communes de l’EPT 7 Paris Terres d’Envol) ainsi que Clichy-sous-Bois, Livry-Gargan et Montfermeil.