Emploi

Au regard du dynamisme économique du territoire et des enjeux de cohésion sociale, l’agglomération se mobilise fortement pour favoriser l’accès à la formation et à l’emploi des habitants et porte différents dispositifs.

Parmi ces dispositifs :

  • dix espaces emploi répartis sur l’ensemble du territoire qui assurent un accueil de proximité des habitants du territoire, offrent une personnalisation des parcours d’accès à l’emploi et à la formation, développent des actions de mise en relation avec les entreprises et conduisent une animation territoriale. Généralistes de l’emploi, ils représentent un véritable support technique pour les partenaires qui s’adressent à eux comme « personnes ressources » ;
  • un plan local pour l’insertion et l’emploi (PLIE) étendu à l’ensemble du territoire intercommunal qui propose un accompagnement individualisé et renforcé des demandeurs d’emploi ainsi que des parcours de formation adaptés dans des secteurs professionnels identifiés ;
  • la mise en œuvre des clauses sociales dans les marchés publics, notamment dans le cadre de l’ANRU. La clause sociale est amenée à se développer au vu des grands projets à venir sur le territoire. Dans le cadre du Nouveau programme de renouvellement urbain, les clauses sociales proposeront des parcours d’insertion plus qualitatifs en termes de professionnalisation et de durabilité des emplois.

Dans un souci de lisibilité et d’accessibilité de l’offre « emploi-insertion » du territoire, la communauté d’agglomération Roissy Pays de France soutient la mise en place d’espaces ressources mutualisés « emploi-insertion » visant le regroupement sur un même lieu des structures et/ou dispositifs intervenant dans les champs de l’emploi, de l'insertion et de la formation. Conçus comme des pôles de services intégrés sur la thématique « emploi-insertion » autour d’une logique collaborative, ces espaces mutualisés facilitent la lisibilité de l’offre et son accès aux usagers et aux partenaires en rendant l’ensemble des solutions disponibles accessibles depuis un lieu unique, multi-accueil, et rapidement identifiable.

Le saviez-vous ?

L’agglomération assure également le pilotage, l'animation, la mise en œuvre et le suivi de dispositifs contractuels, tels que le contrat de ville intercommunal. Par ailleurs, l'agglomération a été retenue dans le cadre de l’appel à projets « Investissements territoriaux intégrés » (ITI) du programme opérationnel régional Ile-de-France FEDER / FSE 2014 - 2020.

À travers ces dispositifs contractuels, l’agglomération soutient le développement de l’économie sociale et solidaire et de l’insertion par l’activité économique ainsi que les approches innovantes.

 

L’accompagnement à l’émergence de projets innovants représente un enjeu important non seulement pour essaimer des activités existantes jugées pertinentes mais également répondre à des besoins sociaux non pourvus. Les projets d’innovation sociale ont un double objectif ; d’une part, répondre à des besoins territoriaux non couverts et, d’autre part, permettre la création d’emplois locaux, de tout niveau de qualification, accessibles aux publics du territoire et notamment les plus éloignés de l’emploi. Ces projets participent au développement du territoire, avec une attention particulière pour les quartiers de la politique de la ville et les territoires périurbains et ruraux.

 

L’agglomération a donc engagé une dynamique partenariale et collective en matière d’économie sociale et solidaire, grâce à une coopération entre les acteurs de l’accompagnement et du financement des entreprises sociales et solidaires, les acteurs de l’innovation sociale mais également des structures ressources, facilitatrices. Cette collaboration repose sur un écosystème d’acteurs engagés et investis au profit de projets territoriaux innovants et ambitieux.

Forte de son expérience et de l’implication des acteurs de l’innovation sociale, la CA Roissy Pays de France a été labélisée « Territoire French Impact » par le Ministère de la transition écologique et solidaire en mars 2019. Cette distinction s’appuie sur le déploiement d’un programme de développement autour de trois défis territoriaux : l’économie circulaire, l’alimentation durable et les mobilités douces.

Ceci amène l’agglomération à pouvoir se positionner comme l’animateur et le coordinateur d’une politique globale en faveur de l’emploi et de l’insertion, sur son territoire, aux côtés de ses partenaires, en prenant appui sur :

  • une fonction d’information et de sensibilisation auprès des habitants et de ses partenaires ;
  • une ingénierie de projets permettant d’améliorer la qualification et l’accès à l’emploi des demandeurs d’emploi et d’accompagner l’émergence de projets innovants, en mobilisant les différents leviers existants ;
  • une fonction de coordination et d’animation territoriale soutenue, nécessaire du fait de la multiplicité des acteurs (économiques, opérationnels, et institutionnels).

 

En matière de politique de la ville, la communauté d’agglomération représente un territoire emblématique de la politique de la ville avec plus d’un tiers de ses habitants résidant en quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), soit plus de 127 000 personnes. L’EPCI compte 10 QPV répartis sur la partie la plus urbanisée de l’agglomération, à savoir les villes d’Arnouville, Garges-lès-Gonesse, Sarcelles, Villiers-le-Bel, Gonesse, Goussainville et également Villeparisis en Seine-et-Marne. L’agglomération, depuis plus de quinze ans, s’inscrit dans les différents dispositifs concourant au renfort de la cohésion sociale.

 

Cette politique publique transversale vise à réduire les inégalités territoriales et améliorer les conditions de vie des habitants, en matière de cohésion sociale et de Vivre Ensemble, d’éducation, de santé, de sécurité et de prévention de la délinquance, d’accès aux droits, d’emploi, de développement économique, de cadre de vie mais aussi dans les domaines de la culture et du sport. Il s’agit de concentrer et d’articuler des moyens humains et financiers dans les quartiers identifiés comme prioritaires. La communauté d’agglomération a développé une politique volontariste en faveur des quartiers qui concentrent des difficultés sociales, économiques et urbaines. L’objectif est de réduire les écarts entre les territoires et de rendre ces quartiers plus attractifs et agréables à vivre.

 

L’agglomération pilote, anime et coordonne le contrat de ville intercommunal en lien étroit avec l’Etat, les villes concernées, les citoyens et l’ensemble des partenaires. Ce travail collectif a pour ambition de rendre le territoire de l’agglomération plus solidaire et plus attractif.

Dernière mise à jour : 13 février 2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?