Le budget 2022

Le budget 2022 de l'agglo reste marqué par la crise sanitaire avec la baisse annoncée des recettes fiscales (CVAE) et la hausse des contributions aux syndicats (SIGIDURS, SIAH). Il poursuit cependant une solidarité accrue en direction des communes avec le nouveau pacte financier et fiscal adopté en septembre dernier et la mise en œuvre du plan pluriannuel d'investissement (2022-2027).

Un budget 2022 toujours sous contrainte

Cette première année du plan pluriannuel d'investissement a pour conséquence une hausse des nouveaux investissements. "87,5 M€ figurent ainsi au budget 2022 contre 69,2 M€ en 2021" annonce Jean-Louis Marsac, vice-président en charge des finances, du budget et de l’administration générale.


Les principaux projets :

  • 11,1 M€ consacrés à des travaux sur les réseaux d’eaux pluviales ;
  • 10,5 M€ consacrés à l’entretien de la voirie communautaire ;
  • 7,3 M€ consacrés à la construction de la Station numixs, maison du numérique à Sarcelles ;
  • 9 M€ consacrés à la réhabilitation de trois piscines Gonesse, Le Mesnil-Amelot et Villeparisis ; 
  • 1,5 M€ consacrés à la construction de nouvelles médiathèques à Garges-lès-Gonesse et Sarcelles ;
  • 1,1 M€ consacrés à un multi-accueil à Claye-Souilly. 

L’aide directe aux communes représente quant à elle, 18,5 M€ soit 21% du budget d’investissement.

Le budget principal s'élève à 508,7M€ dont 49,2 % des ressources fiscales reversées aux communes et 21% des dépenses d'investissement qui sont des aides directes aux communes.

Des aides solidaires

Au-delà du soutien aux communes qui, globalement est augmenté de 3 M€ par rapport au budget 2021, de nouvelles mesures ont été décidées en faveur des habitants : 

  • la création du Pass’agglo Sport et du Pass’agglo Culture 1,1 M€ ;
  • Le Pass'agglo Transports scolaires avec la prise en charge des cartes scolaires et Imagin’R, dont l’enveloppe augmente de 0,4 M€ cette année pour atteindre 3,9 M€. 

À cela s'ajoutent diverses dépenses en fonctionnement et en investissement.

Une augmentation fiscale inévitable

Si elle s’annonce contenue, la hausse de la fiscalité s’avère inéluctable en raison de deux facteurs : la crise sanitaire, qui a entraîné la baisse de 8,1 M€ en deux ans de la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) perçue par Roissy Pays de France et l’augmentation des contributions dues aux syndicats. Cela concerne essentiellement le SIAH. En effet, les travaux sur les réseaux d’eaux pluviales gérés par ce syndicat vont générer une hausse pérenne de 4 M€ par an sur la contribution due par l’agglo.

*Syndicats compétents territorialement pour exercer une compétence en lieu et place de l’agglo. Le SIGIDURS gère la collecte et le traitement des déchets et le SIAH gère l’aménagement hydraulique des vallées du Croult et du Petit Rosne

 

Retrouvez cette courte vidéo qui présente le budget 2022

Dernière mise à jour : 03 janvier 2023

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Actualités