En Ile-de-France, ce ne sont pas les communautés d’agglomération qui sont compétentes en matière d’organisation des transports urbains comme en province, mais Ile-de-France Mobilités (IdFM). La communauté d’agglomération Roissy Pays de France joue cependant un rôle important dans le développement des mobilités sur son territoire en finançant l’exploitation des réseaux de bus, en organisant des services de transport dans les secteurs mal desservis, en apportant une aide financière aux familles pour la prise en charge du transport scolaire… et en défendant les intérêts du territoire auprès des décideurs de l’Etat, de la Région, du Département,… pour la réalisation de nouvelles infrastructures de transport pour desservir le territoire.

Le financement des réseaux de bus

La communauté d’agglomération finance l’exploitation de 6 réseaux de bus couvrant la quasi-totalité de son territoire, pour un montant total d’environ 1,7 M€ par an.

Pour en svoir plus sur le financement des réseaux de bus.

L’organisation de services de transport

Afin de pallier à l’insuffisance de transports publics organisés par IdFM dans certaines parties de son territoire et faciliter l’accès aux soins aux populations des communes mal desservies par les transports, la communauté d’agglomération organise et finance plusieurs services de transport :

  • Une ligne régulière Le Mesnil-Aubry – Gare d’Ecouen-Ezanville
  • Un service de transport à la demande pour compléter cette ligne régulière aux heures creuses,
  • Un service de taxis à la demande pour des trajets à destination d’établissements de santé : mis en place sur 19 communes du Val d’Oise en 2013, ce service est étendu à 4 communes de Seine-et-Marne en janvier 2020, et devrait être étendu aux 17 communes seine-et-marnaises de la CARPF courant 2020.

Pour en savoir plus sur les taxis communautaires à destination des établissements de soins.

L’aide financière aux familles pour la prise en charge du transport scolaire

Chaque année, la CARPF apporte finance une partie significative des cartes de transports utilisées par les élèves et étudiants du territoire (carte Imagine’R, carte bus lignes régulières, carte Scol’R dans le 77) : cette aide s’adresse à toute famille habitant une des 42 communes de la CARPF (quel que soit le lieu de l’établissement scolaire fréquenté).

Pour l’année scolaire 2018-2019, ce sont plus de 22 000 cartes de transports qui ont été financées, pour un montant total d’environ 3,5 M€.

Pour en savoir plus sur les aides aux familles.

La mobilisation politique pour un territoire plus accessible

De manière générale, les élus du territoire se mobilisent et interviennent régulièrement dans le débat politique auprès de l’Etat, la Région, le Département… pour faire valoir les intérêts du territoire.

Ce fut notamment le cas fin 2017 lorsque le gouvernement, recherchant des économies sur le projet de Grand Paris Express, envisageait de renoncer à réaliser la section de la ligne 17 reliant le Bourget au Mesnil-Amelot, c’est-à-dire la seule section du métro automatique desservant le territoire de la CARPF.

La ligne 17 du Grand Paris Express en détail.

C’est aussi sous l’impulsion des élus de la communauté d’agglomération qu’Ile-de-France Mobilités a pris en compte 3 projets de lignes nouvelles de Bus à Haut Niveau de Service et que le Département du Val d’Oise a décidé d’en piloter les études. En 2020, les élus de la communauté d’agglomération pèseront auprès d’Ile-de-France Mobilités et du Département de Seine-et-Marne afin que les études pour la réalisation de nouvelles lignes de BHNS sur le territoire seine-et-marnais puissent aussi être rapidement lancées.

Les 3 nouvelles lignes de Bus à Haut Niveau de Service dans le Val d’Oise.

En ce début d’année 2020, les élus se mobilisent fortement sur le projet de liaison Roissy-Picardie porté par la SNCF, en participant à l’ensemble des réunions de concertation : les élus souhaitent a minima un report de la réalisation de cette infrastructure (aujourd’hui prévue en 2024-2025), qui profitera peu aux habitants de la CARPF, et qui au contraire, devrait perturber significativement leurs « transports du quotidien » (notamment le RER D).

La liaison Roissy-Picardie.

Dernière mise à jour : 13 février 2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Actualités